Petit rhinolophe © NE 17

Des Chauves-souris chez vous ?

Communiqué de presse

Des chauves-souris chez vous ?

Un programme régional

La plupart des espèces de chauves-souris présentes dans la région (26 espèces au total) connaissent depuis une vingtaine d’années un déclin plus ou moins prononcé. Ce déclin, à l’image des Hirondelles, est la conséquence de plusieurs facteurs comme l’utilisation massive de pesticides à usage agricole ou domestique (toutes les chauves-souris sont insectivores), la disparition de milieux favorables à leur alimentation comme les zones humides, les haies, les vergers, l’intensification des pratiques forestières ou encore la perte progressive de gîtes de reproduction (étables, greniers, églises, ponts, etc.).

Dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan National d’Actions en faveur des Chauves-souris, un programme d’étude, de sensibilisation et de protection a débuté en 2013 pour une durée de 3 ans en région Poitou-Charentes. Ce programme est porté par Poitou-Charentes Nature et ses associations départementales affiliées (Nature-Environnement 17 et la LPO France pour la Charente-Maritime) avec le soutien de la DREAL Poitou-Charentes , du Feder et de la Fondation LISEA.

Ce programme est ciblé sur les espèces qui vivent en milieu bâti : la majorité des espèces passent l’hiver sous terre, dans des grottes ou des carrières souterraines à la recherche d’une température  stable, d’un taux d’humidité élevé et de tranquillité. Mais à la belle saison, elles vont chercher leur gîte dans les endroits chauds et tranquilles, c’est ainsi qu’elles fréquentent volontiers les greniers, clochers, toitures, volets, moellons, etc. Leur présence et par extension leur préservation sont donc étroitement déterminées par les actions de l’homme à leur encontre.
Les connaissances quant à la répartition de ces espèces dites « anthropophiles » restent hétérogènes et très incomplètes dans la région, particulièrement en ce qui concerne les gîtes d’été.
Ces importantes lacunes en matière de connaissance sont principalement dues aux difficultés de prospection du bâti public et privé (autorisation, accès, etc.) et du temps nécessaire pour de telles prospections.

Avis de recherche auprès des particuliers

Savoir où elles sont permet non seulement d’améliorer les connaissances sur ces espèces mais aussi de sensibiliser les gens qui les hébergent, de leur donner des conseils, de les aider à trouver des solutions de cohabitation. En effet, les chauves-souris peuvent déranger, avec leurs excréments notamment, ou même faire peur.
Beaucoup d’idées reçues perdurent. Pourtant non, les chauves-souris ne s’accrochent pas aux cheveux et ne sucent pas le sang. Elles sont non seulement inoffensives, mais surtout très utiles. Les plus voraces mangent 6000 moustiques par été. Pour exemple, aux Etats-Unis, sans les chauves-souris en tant qu’auxiliaires de cultures, la perte évaluée des revenus agricoles serait de 18 millions d’euros par an.

Ainsi Nature Environnement 17 lance un avis de recherche aux hébergeurs de colonies. Les particuliers qui abriteraient une colonie de chauves-souris, souhaiteraient des conseils, ou connaitraient des problèmes de cohabitation sont invités à contacter notre structure.

Des animations Grand Public

Des soirées conférences accompagnée d’une sortie crépusculaire sur le terrain vous sont également proposées afin de découvrir ces animaux mystérieux :

Le jeudi 4 Juin à la Chapelle-des-pots

RDV à 20h à la mairie

Le jeudi 18 juin à Brizambourg

RDV à 20h Place du champ de foire

Prévoir une lampe

Inscription obligatoire au 05 46 41 39 04

 

Vous avez des chauves-souris chez vous ?  Vous avez des questions ?
Vous souhaitez avoir des renseignements complémentaires ?

Contactez Naïs Aubouin – Nature Environnement 17
05 46 41 39 04 – nais.aubouin(at)nature-environnement17.org

Un projet financé par la Région Poitou-Charentes et la fondation biodiversité LISEA

Tags: